Sexisme ordinaire : la Caisse d'Epargne sensibilise ses collaborateurs

Théâtre à la Carte, ce sont nos clients qui en parlent le mieux. Véronique GUILLET, Responsable QVT et Diversité nous fait part du retour d’expérience de ses collaborateurs, suite à une action de sensibilisation relative au sexisme ordinaire et à l’égalité femme-homme, dispensée par nos comédiens-formateurs.

Dans quel contexte avez-vous fait appel à Théâtre à la Carte ?

La CEBPL participe chaque année à la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH). A cette occasion, nous renforçons nos actions de communication et faisons témoigner des collaborateurs. Cette année, nous souhaitions ouvrir cette semaine du Handicap à d’autres thématiques, relatives à la diversité, à la mixité et à la lutte contre le sexisme, dans le cadre de notre Semaine de la Diversité.

Pourquoi avoir fait appel à Théâtre à la Carte ?

J’avais déjà eu l’occasion de participer à une intervention de Théâtre à la Carte il y a plusieurs années, relative aux enjeux liés aux stéréotypes et à la prévention du sexisme ordinaire.  J’ai donc spontanément pensé à vous. Ce fut toutefois une expérience inédite cette année puisque la prestation a intégralement été réalisée en distanciel, alors que nous avions jusqu’alors l’habitude d’effectuer nos actions de sensibilisation en présentiel.

Quel était votre objectif ?

Nous souhaitions sensibiliser nos collaborateurs sur des sujets dont on parle peut-être moins dans l’entreprise mais qui demeurent des enjeux d’envergure et d’actualité, avec des messages importants que nous souhaitions transmettre. En effet, si certains sujets relatifs à l’égalité femme-homme sont bien intégrés par nos équipes –  le congé paternité par exemple – il était important pour nous de mener des actions de sensibilisation en lien avec d’autres thématiques, telles que la lutte contre le sexisme.

Aviez-vous des a priori ou appréhensions éventuelles quant au format distanciel des prestations ?

Nous n’avions pas d’a priori mais plutôt des questionnements quant à l’interactivité des saynètes, qui constitue l’essence même des interventions de Théâtre à la Carte. Je me suis demandé si les collaborateurs allaient oser prendre la parole, derrière leur écran. Je leur avais précisé que leurs micros resteraient ouverts et qu’ils pourraient intervenir. Dès le début de la prestation, les comédiens ont su instaurer une dynamique et un élan favorisant les interactions avec nos collaborateurs.

Comment s’est déroulée cette action de sensibilisation ?

La prestation a débuté par 45 minutes de saynète, interprétée par les comédiens Théâtre à la Carte. Les caméras et micros de nos collaborateurs étaient coupés pour ne pas perturber l’intervention. Ces derniers pouvaient les rallumer dès lors que les comédiens sollicitaient leur avis par rapport à la situation. Tout l’enjeu de l’interaction ! À l’issue de la représentation, les comédiens ont proposé un feedback à chaud de nos salariés, ce qui n’était pas initialement prévu, mais qui a été très apprécié car cela a permis d’ouvrir le débat.  

Qu’avez-vous retenu de cette intervention ?

La forme tout d’abord : le 100% digital en direct via un outil de visio-conférence a été très facile à mettre en place.  Les comédiens étaient réunis dans un même lieu et, lorsqu’ils effectuaient des changements de personnages, cela restait très fluide.

Le fond ensuite, grâce aux apports faits par les comédiens, très complémentaires de ceux que l’on transmet en interne. Nous ne nous étions pas concertés en amont de la prestation et l’on s’est aperçu que nous étions totalement en phase avec les messages transmis par Théâtre à la Carte, qui correspondent véritablement à notre réalité d’entreprise.

Qu’avez-vous apprécié dans l’intervention des comédiens TAC ?

Avoir pu maintenir cet événement grâce au distanciel est un vrai succès pour nous, d’autant plus que ça nous a permis de faire participer des collaborateurs qui n’étaient pas sur site. L’interactivité de ce format a été très appréciée par tous les participants.

Les comédiens dégagent une très belle énergie et leur intervention, pleine d’humour, a permis de faire passer des messages relatifs à des sujets qui restent sensibles.

L’événement a également été utile pour nos collaborateurs, puisqu’ils ont pu faire part de leurs réactions à chaud. Ce fut aussi intéressant pour les comédiens, qui se nourrissent de ces retours pour étoffer, ajuster, adapter le contenu de leurs interventions.

Pour nous enfin, qui étions à l’initiative de cette action, cette action a permis de poursuivre les échanges sur la thématique de l’égalité femme-homme portée par la saynète.

Envisagez-vous d’autres actions de ce type à l’avenir ?

Nous réfléchissons désormais aux actions à mener dans les mois à venir, qui pourraient être proposées de manière plus récurrente, non plus lors d’une semaine dédiée, mais pourquoi pas chaque mois. 

À propos de la Caisse d’Épargne Bretagne Pays de Loire

Banque coopérative dont le capital est détenu à 100% par ses sociétaires, la Caisse d’Épargne Bretagne Pays de Loire innove au quotidien pour être utile à tous ses clients : particuliers, professionnels, entreprises, acteurs de l’économie sociale et solidaire, institutionnels, collectivités locales et associations