L’Urssaf Seine-et-Marne sensibilise son personnel au changement

Comment accompagner le changement ?

Monsieur Hallais, Responsable de Département communication et marketing, revient sur notre collaboration et intervention.

Monsieur Hallais, pouvez-vous nous dire dans quel contexte particulier se situe l’URSSAF Seine et Marne ?

La création de l’Urssaf d’Ile-de-France est le rapprochement d’un organisme important, l’Urssaf de Seine-et-Marne (200 personnes) et un organisme imposant, l’Urssaf de Paris région-parisienne (2 600 personnes), déjà organisé sur un plan régional. Nous sommes donc dans un contexte de changement important.

Quelles sont les raisons qui vous ont fait choisir le théâtre d’entreprise pour vous accompagner dans votre action de sensibilisation au changement ?

Nous souhaitions aborder la création de l’Urssaf régionale de manière plus légère tout en traitant, dans le fond, la période de création et les inquiétudes vécues et ressenties par nos agents face à ces changements.

Racontez-nous vos rencontres avec les intervenants du Théâtre à la Carte !

Une première rencontre nous a permis de présenter notre besoin et le contexte dans lequel nous envisagions une intervention théâtrale. La seconde rencontre, avec un de vos scénaristes, Geoffroy Barbier, nous a permis d’orienter les saynètes et leurs contenus en matière de message à faire passer. Les ajustements de texte et la validation se sont faits par des échanges téléphoniques et de courriels.

C’est la première fois que vous faisiez appel à Théâtre à la Carte. Qu’avez-vous pensé de cette expérience ? Vos objectifs ont-ils été atteints ?

Vous avez été très réactifs et avez proposé les services que nous attendions. Ce fut une relation simple et efficace.

Les saynètes jouées ont permis de dédramatiser la période de changement en cours et de mettre en scène les ressemblances entre les deux organismes. Par ailleurs, l’objectif de proposer un moment décontracté, lors d’une assemblée générale du personnel, a été largement atteint.

Quels retours avez-vous eus ?

Au-delà des rires et des sourires dans la salle lors de la représentation, les agents ont exprimé l’idée suivante : même si toutes les réponses n’étaient pas données, ils ont pu constater que leurs inquiétudes étaient entendues et comprises.

Alors, si c’était à refaire ?

Sans hésiter !