En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

L’Hôpital de l’Est Parisien sensibilise son personnel à la bientraitance grâce au théâtre !

Grâce à cette action, l'HOPEP a reçu le label "Droits des usagers"

En février 2013, l’ARS Ile de France a attribué le label « Droit des usagers » à l’HOPEP (Hôpital Privé de l’Est parisien), établissement du groupe Générale de Santé (1er groupe privé de soins et de services à la santé en France). Ce label est venu récompenser l’initiative de l’HOPEP en faveur de la promotion de la bientraitance dans les établissements de santé. Cette action menée avec le concours de Théâtre à la Carte nous est racontée par Raphaëlle Rémoleur, alors directrice des opérations de l’HOPEP.

Madame Remoleur, comment avez-vous connu Théâtre à la Carte ?

Le groupe Générale de Santé a déjà collaboré avec Théâtre à la Carte autour de la thématique de l’emploi des personnes handicapées : nous avions eu la chance en 2009 de voir jouer la pièce dans notre établissement.

En juillet 2012, vous avez organisé une journée de sensibilisation à la bientraitance à destination des collaborateurs soignants et médecins. Pourquoi avoir choisi de réfléchir aux notions de respect et dignité des personnes ?

Ce thème répond à un engagement prioritaire du groupe Générale de Santé, auquel appartient l’établissement.

La prise en compte des réclamations et des plaintes de patients, mais aussi la demande des équipes soignantes de plus en plus confrontées à des comportements agressifs de la part des patients ou de leur entourage, nous ont amenés à mettre en place un groupe de réflexion pluri-professionnel sur le respect mutuel patients-soignants.

Pourquoi avoir choisi Théâtre à la Carte pour traiter ce sujet ? En quoi le théâtre d’entreprise vous a t-il permis d’atteindre vos objectifs ?

L’objectif était de faire prendre conscience aux équipes en contact avec les patients, de l’impact de certains comportements et d’améliorer leur connaissance des droits des patients.

Les saynètes illustrent des situations vécues et anecdotiques en faisant appel au comique de situation, mettant en scène avec décalage et humour des comportements professionnels, des commentaires de patients, en utilisant leurs mots, leur jargon…

Avec un peu de recul, comment appréciez-vous cette intervention en matière d’impact ? Où en êtes-vous aujourd’hui sur ce sujet ?

Le premier succès est que la majorité des équipes sait désormais ce qu’est la bientraitance.

Les équipes constatent une évolution dans leur propre comportement et dans celui de leurs collègues, une meilleure écoute des patients et plus de facilité à discuter entre eux sur des comportements paraissant inadaptés. Pour l’équipe de dialyse, particulièrement en difficulté vis-à-vis de patients chroniques, les témoignages expriment un changement d’attitude, plus d’empathie et de recul par rapport aux remarques des patients perçues comme agressives initialement.

Du conseil à la représentation, en passant par la conception, quels souvenirs gardez-vous de notre collaboration ? 

La réussite d’un tel projet nécessite l’implication des équipes médicales, soignantes et administratives, de l’encadrement également, et de s’appuyer sur les retours, aussi bien positifs que négatifs, des patients de l’établissement. Théâtre à la Carte nous a parfaitement accompagné, la scénariste a visité l’établissement, rencontré les professionnels, recueilli leurs témoignages, afin de s’imprégner de nos métiers et de concevoir « sur mesure » le texte des saynètes. Celles-ci étaient donc parfaitement adaptées à nos activités, aux spécificités de notre patientèle (multiculturalisme, chronicité, urgences…). Tout en restant dans un esprit bienveillant non accusateur.

Nos comédiens ont animé une représentation dite interactive. Qu’avez-vous pensé de cette séquence ?

Le public visualise une situation concrète qu’il a pu vivre ou qu’il appréhende. Le comédien demande les conseils de l’assistance et les spectateurs parlent de leurs expériences ou simplement livrent un “regard extérieur”.

Les comédiens rejouent la situation en utilisant les solutions du public. Les saynètes s’attachent à mettre en scène des situations comportementales concrètes qui marquent les esprits et permettent à chacun de garder un mot, une expression symbolisant cet événement et ainsi de fixer concrètement son contenu dans les esprits. La mémorisation est alors beaucoup plus forte et l’implication immédiate.

Et si c’était à refaire ?

Réussir à parler de la bientraitance sans « stigmatiser » les professionnels des services, c’est le défi relevé avec succès par Théâtre à la Carte. Sur un thème sensible et chargé émotionnellement, l’intervention de Théâtre à la Carte permet d’instaurer convivialité et cohésion en fédérant par l’humour et le rire.