En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

La politique du Groupe Adecco en faveur de la diversité

Comment mettre en scène la problématique de la diversité de manière ludique ?

Arnaud GAUCI, responsable du pôle de lutte contre les discriminations à la direction des ressources humaines de chez Adecco France revient sur une intervention de Théâtre à la Carte au Conseil Économique et Social devant des dirigeants d’entreprise et des responsables ressources humaines.

Monsieur Gauci, quelle importance accorde le groupe Adecco à la diversité et pourquoi ?

Adecco est un intermédiaire privé sur le marché de l’emploi. A ce titre, l’entreprise est régulièrement confrontée aux offres d’emploi qui comportent des critères discriminatoires.

Il y a quelques années, nous avons fait appel à un cabinet extérieur qui a analysé en interne cette problématique. A partir des constats révélés, Adecco a mis en place un vaste programme de lutte contre les discriminations, notamment ethniques, au niveau national. Concernant la diversité, nous y sommes particulièrement sensibles tant du point de vue de nos 5000 salariés que de notre politique ressources humaines intérimaires.

Depuis 20 ans, nous travaillons notamment sur l’intégration professionnelle des travailleurs handicapés en nous appuyant sur notre réseau de chargés de mission “handicap et compétences”. La gestion des âges est aussi un de nos axes de travail et nous nous inscrivons dans un projet européen baptisé ALIAGE.

Quels ont été les principaux axes de développement de la politique du groupe ces dernières années ?

Les axes principaux de développement ont été la sensibilisation puis la formation de nos salariés en matière de lutte contre le discriminations. Nous avons formé l’ensemble de nos cadres supérieurs et du management intermédiaire de l’entreprise puis nous avons formé ensuite les chefs d’agences, commerciaux et recruteurs. Soit environ 2000 personnes.

En 2004, Adecco a lancé une série d’engagements dont “Adecco s’engage à vous recruter”. Ces engagements ont été largement publiés dans la presse et ont été remis à nos salariés intérimaires et permanents mais aussi à nos clients. Des événementiels ont été organisés avec nos clients afin de les sensibiliser et de promouvoir la diversité et la prévention des discriminations.
Depuis 2002, Adecco est promoteur d’un projet national EQUAL nommé Lattitude dont les partenaires sont : l’IMS, Adia, la DPM et le FASILD. Ce programme d’initiative communautaire a permis notamment de produire une collection de guides sur la diversité et la lutte contre les discriminations.

Ces guides s’adressent aux responsables ressources humaines, aux dirigeants d’entreprise et aux intermédiaires publics et privés de l’emploi. Ces travaux ont permis aussi que la branche professionnelle, le Syndicat des Entreprises de Travail Temporaire, s’engage et signe une charte de promotion de la diversité et de prévention des discriminations.

Début 2006, nous avons lancé un programme d’action sur la diversité en partenariat avec l’ensemble des organisations syndicales dans le cadre d’un nouveau projet EQUAL et avec ISM CORUM. Nous sommes aussi partenaire de l’IMS et bénéficions notamment de leurs travaux sur les processus de recrutement avec d’autres entreprises dans le cadre du projet ELMER.

Quelles étaient vos motivations en faisant intervenir Théâtre à la Carte à l’ocasion de votre événement sur la diversité ?
Lors de cette journée, nous souhaitions mettre en scène la problématique de la diversité de manière ludique. Il était important d’aborder la question d’une manière différente, qui ne soit pas descendante et académique.

Nous souhaitions une dimension visuelle et dynamique forte qui puisse être en relation directe avec la réalité des entreprises et que chacun puisse se retrouver face à ses propres préjugés et représentations.

L’approche de Théâtre à la Carte et la pièce proposée sur la diversité répondaient à notre exigence. Pour communiquer auprès d’entreprises et d’institutions qui n’ont pas encore concrètement travaillé sur le sujet, cette approche nous paraissait adaptée.

Théâtre à la Carte s’est d’ailleurs complètement adapté à notre demande puisque la pièce initiale a été modifiée de sorte que puisse être mis en exergue un exemple de discrimination cumulée : être femme issue de l’immigration.

Que pouvez-vous nous dire quand à l’impact de notre intervention auprès de vos invités ?

Tout d’abord, les retours des représentants d’entreprises et d’institutions présents ont été très positifs. On nous a remerciés de vous avoir fait intervenir.

Tous ont reconnu une vraie mémorisation des messages véhiculés par les saynètes. Et l’interactivité a été jugée très utile et profitable pour chacun et pour l’avancée des débats d’une manière générale. C’était donc pour nous un pari gagné que de vous avoir fait intervenir en deuxième partie de journée, pour introduire les thèmes du “comment faire” et des “outils”.

Le fait de mettre en situation les problématiques a permis de poser les solutions.

Enfin, votre professionnalisme a été unanimement reconnu.

Aujourd’hui, quel est votre sentiment sur le chemin parcouru et celui à parcourir en matière d’égalité des chances chez Adecco et sur le marché de l’emploi plus généralement ?

Tout d’abord, bien que largement utilisé, j’ai du mal à donner un sens concept au terme d’égalité des chances qui, selon moi, n’est pas un concept opérationnel en soi. Parler d’égalité de traitement est beaucoup plus concret : à une situation comparable, on applique un traitement identique sans critères de discrimination.

Chez Adecco, l’engagement en matière de lutte contre les discriminations remonte à 2000. Cette problématique concerne autant nos salariés permanents que nos salariés intérimaires. Nos travaux, en matière d’égalité de traitement et de promotion de la diversité sont orientés vers le handicap, la gestion des âges et l’égalité entre les femmes et les hommes.

Nos axes de progrès concernent aujourd’hui le recrutement de salariés permanents qui reflètent bien la diversité de la société française, comme notamment les jeunes issus des zones urbaines sensibles ainsi que les personnes d’origine étrangère ou issues de l’immigration.

Sur le marché de l’emploi, nous n’en sommes qu’aux débuts. La signature de la Charte de la diversité traduit bien une volonté mais nécessite maintenant tout un travail pour la rendre effective.

Néanmoins, cette problématique prend de l’ampleur et est de plus en plus portée par les entreprises et les institutions. je pense qu’elle devient un vrai sujet national.

Enfin, chez Adecco, nous sommes de plus en plus interrogés par des entreprises clientes sur les outils et les actions que nous avons mis en place. Ce n’était pas le cas il y a encore quelques années.