Gestion du stress : comment agir ?

Sensibilisation, prévention, formation : le théâtre pour aller plus loin

Autour du spectacle “On ne badine pas avec le stress”, Isabelle Courger, comédienne formatrice et metteur en scène nous explique quelles actions mettre en place. Interview !

Sensibiliser et prévenir le stress permet à chacun de mettre un nom sur des troubles que nous avons beaucoup de difficultés à reconnaître. Le spectacle « On ne badine pas avec le stress » dépeint les différentes pressions (professionnelles, privées ou internes à l’individu) que peuvent ressentir les individus au sein des organisations et les conséquences sur leurs états émotionnel, psychique et physique.
Pour aller plus loin, le spectacle peut être accompagné de la projection de l’interview d’un clinicien du stress et d’un débat avec les participants.

> Le spectacle

Dans cette pièce, un individu qui ne trouve pas de réponses face à un environnement perçu comme hostile se met à douter de ses compétences, à perdre confiance en lui et à s’éloigner de son réseau social et familial.
Le spectacle relate des situations très réalistes que nous avons tous connues, soit comme acteur, soit comme spectateur, dans le domaine privé ou professionnel. Il fait donc appel à notre mémoire émotionnelle et suscite chez chacun des prises de conscience.
Les objectifs du spectacle, en bref :

  • Évoquer les symptômes caractéristiques du stress,
  • Souligner les signaux d’alarme détectables par les collègues ou les managers,
  • Lancer des pistes de solution,
  • Amorcer le dialogue avec les spectateurs sur un sujet délicat, qu’on doit oser aborder avec sincérité et honnêteté.

Ainsi, les personnages de la pièce nous aident à comprendre la complexité des interprétations car ils comparent leurs différentes visions de la réalité ; les objectifs de chacun sont différents ; nous n’avons pas les mêmes besoins au même moment. Ainsi, les incompréhensions que nous percevons nous isolent et nous fragilisent. D’où la nécessité de parler et de passer à l’action…

> Projection de l’interview vidéo du Dr Serge Marquis, clinicien spécialiste du stress au travail

A l’issue du spectacle, il est envisageable de projeter l’interview du Dr Serge Marquis*. Spécialiste des problématiques liées au stress, il prend un peu de hauteur sur le sujet et nous donne sa vision de la problématique en tant que spécialiste en répondant à des questions telles que :

  • Le stress est-il inévitable ?
  • Quand le stress devient-il destructeur ?
  • A qui revient la responsabilité d’un stress destructeur ?

Lorsque nous interrogeons les personnes sur l’impact de la vidéo, beaucoup nous citent la différence entre abandonner et lâcher prise. Ils retiennent la différence entre le stress qui peut sauver la vie et le stress destructeur qui peut l’ôter.

* Spécialiste Québécois depuis 20 ans en santé communautaire et santé au travail, le Dr Serge Marquis, diplômé de la London School of Hygiene and Tropical Médecine, a développé un intérêt particulier pour le stress et l’épuisement professionnel. Il intervient dans de nombreuses organisations publiques et privées à titre de consultant, formateur et conférencier ; et soigne un grand nombre de personnes devenues dysfonctionnelles au travail.

> Animation d’un débat autour du spectacle

Suite au spectacle et/ou à l’interview du Dr Serge Marquis, un comédien peut animer un débat, d’une durée de 20 à 40 minutes.

Ce spectacle plus qu’un autre mérite un débat, car il va nous permettre de décrypter tous ensemble le processus qui conduit au stress destructeur, les moyens mis à notre disposition pour prévenir les situations à risques et, de ce fait, tenter de les éviter. En s’appuyant sur chaque scène du spectacle, nous allons tenter :

  • d’analyser objectivement ce qui s’est passé, sans interprétation et sans jugement,
  • d’observer le ressenti des personnages au niveau de leurs émotions, de leurs comportements,
  • d’identifier leurs besoins. Cela constitue la base de la communication avec un interlocuteur, c’est la meilleure façon de le prendre en compte, de l’écouter, de chercher avec lui de quoi il a besoin pour répondre à la demande qui lui est faite qui rompt son bien-être,
  • de nous questionner sur ce qu’ils auraient dû faire ou sur ce que certains ont fait pour éviter le stress.

Le stress est d’origine organisationnelle mais aussi relationnelle et personnelle. Par conséquent, nous effectuons un travail collectif pour améliorer les relations interpersonnelles et aussi pour amener chacun à se questionner sur l’impact des émotions et de l’interprétation face à des situations stressantes.

Le débat peut également, si vous le souhaitez, s’étendre à des témoignages apportés par les participants sur des situations qu’ils ont vécues ou dont ils ont été témoins ; situations dans lesquelles la gestion du stress a eu une issue positive, soit dans sa gestion personnelle, soit dans son management.

> Les réactions du public

Les moments où on peut glisser un peu d’humour sont une soupape pour le spectateur qui s’y engouffre avec délice car c’est un spectacle qui saisit par l’acuité des émotions ressenties ; c’est le but, le discours passera d’autant mieux et restera en mémoire.

« Les différences d’interprétations d’une même situation, d’une personne à une autre est particulièrement frappante. »

« Nous pouvons nous tromper dans l’identification de nos besoins, un des personnages est en colère car on ne l’a pas promu mais après réflexion il ne voulait pas le poste mais de la reconnaissance pour le travail accompli. »
Au-delà des obligations légales des employeurs et de leur responsabilité de protéger leurs salariés des risques en tout genre, nous incitons les entreprises à un suivi régulier et une vigilance accrue, notamment dans la mise en place de groupes de réflexion que nous pouvons animer, pour poursuivre la réflexion à l’interne sur des causes possibles de stress et la recherche de solutions communes pour le bien-être de tous. N’attendez pas pour agir…