Formation à la délégation pour les cadres de la Mairie de Montreuil

Une animation dynamique qui permet d'éviter les écueils, qui fait passer des messages avec humour.

Sylvia Cuvelier, Chef de projet « Développement des cadres », revient sur l’animation de cette formation.

Madame Cuvelier, en mai dernier, vous avez organisé 3 sessions de formation de 2 heures sur le thème de la délégation. A qui étaient destinées ces formations ?

Le public cible était composé des directeurs, responsables de service et responsables de pôles.

Combien de personnes étaient concernées ?

Un public potentiel de 200 cadres.

Pourquoi avoir décidé de les former sur ce sujet ? A quelles problématiques métier cela répondait-il ?

Les ateliers du management ont pour objectif principal d’aborder des thématiques managériales, notamment tout ce qui touche à l’animation d’équipe, dans un format un peu différent des formations classiques.

Par ailleurs, la délégation faisait partie du recueil de besoins qui avait été fait auprès des cadres au démarrage des ateliers du management.

Le nombre important de jeunes cadres arrivés récemment ont besoin d’être mieux armés pour encadrer leurs équipes.

Quels étaient donc les objectifs détaillés de cette formation ?

  • Aborder une thématique managériale par un biais nouveau et impliquant
  • Répondre à leurs attentes en matière d’animation d’équipe
  • Proposer une formule qui change….. et qui bouscule un peu les habitudes !

Comment étaient construites ces formations ?

Il y avait une alternance de mises en situation jouées des comédiens, débriefing sur ces mises en situations, apports théoriques et jeux de rôles avec un ou plusieurs cadres.

L’animation ayant été très dynamique, cela a permis de pointer avec humour et recul les écueils liés à la non délégation et/ou la mauvaise délégation.

Quelles ont été les réactions des participants ?

  • La surprise de la méthode employée pour aborder une problématique managériale
  • Une adhésion quasi immédiate
  • Et une forte participation aux échanges après les saynètes.

Avec un peu de recul, vos objectifs ont-ils été atteints une fois les participants de retour sur le terrain ?

Il est encore trop tôt pour le dire… Par contre, ce qui est sûr, c’est l’appropriation immédiate des réflexes à ne pas avoir, des défauts à corriger et de l’importance managériale de la délégation. La méthode théâtrale permet très vite de mieux comprendre les enjeux et les différentes stratégies d’encadrement.

Pour conclure, lors de formations courtes comme celles que vous avez mise en place, quelle est la valeur ajoutée du théâtre ?

Un dynamisme, de l’originalité et de l’inédit, de l’interactivité constante avec les comédiens, la prise en compte originale des préoccupations des cadres, une meilleure appropriation des contenus.