Connaissance de l’entreprise : Essilor International intègre ses collaborateurs avec originalité

Interview de Pascal Thoreau, concepteur et scénariste de ces stages d'intégration sur mesure

Depuis 2003, Essilor a confié à Théâtre à la Carte l’animation de ses stages d’intégration intitulés : “Connaissance de l’entreprise”. Présentation et interview de Pascal Thoreau, concepteur et scénariste, qui revient sur ce projet original qu’il conduit depuis plusieurs années.

Pascal, quelle était la demande initiale d’Essilor Internationnal pour animer ces stages et quelles évolutions ont-ils subi ?

Au départ la demande contenait déjà la promesse de faire partager à un grand nombre de jeunes cadres et hauts potentiels venus du monde entier la connaissance la plus complète de la planète Essilor. L’offre s’est étoffée, enrichie au fil du temps : sur trois journées je continue à conduire des interviews sur mesure avec les « grands responsables » de tous les domaines, chaque interview est maintenant assortie d’une période questions – réponses avec la salle amorcée par un set de questions très cadré en amont. Les journées sont aussi ponctuées d’une saynète, petite bulle légère et incisive. Il y a aussi une première soirée avec 5 comédiens franco anglais « Breaking-ice ! » qui permet à chacun de présenter la complexité de son métier, jeu ludique qui précède le dîner, se poursuit pendant et amorce à merveille les ateliers théâtre-action du lendemain. Ces ateliers sont également filmés répétitions, pauses croisées et reportages – interviews incluant le best of de la soirée post atelier. C’ est monté dans la nuit (bravo l’équipe) et projeté en ouverture le matin !

Pour la soirée du deuxième jour, j’ai crée un jeu musical que j’anime en anglais et en français incluant de grands standards américains et quelques perles plus rares qui permettent à chacun de partager sa culture ! La soirée se termine invariablement par une chanson complexe chantée par la table perdante et un karaoké avec toute la salle debout pour un « My Way » bilingue et réaménagé ! Nous affinons à chaque séminaire contenu et orientation.

Comment prépares-tu ces stages ? Peux-tu nous expliquer la méthodologie que tu appliques et le contenu des ateliers mis en place ?

Très vite pour que le stage remporte le vif succès dans lequel il est, la nécessité s’est fait sentir d’en faire un objet global, unique et pas seulement l’addition la plus pertinente de produits sur mesure ! Chaque journée est pensée de manière complémentaire et ascendante, tout est fait pour accélérer l’intégration et la fluidité des relations et la bonne vision d’ensemble de la culture et des métiers du grand Essilor.

Quel est le ton idéal de chaque interview sachant que les stagiaires vont se projeter et s’approprier la relation que je crée avec chacun sur scène, faire sienne l’intimité et la confidentialité de la somme colossale d’infos dévoilées ?

Mission délicate d’interviewer un grand patron du CAC40, le chef marketing venant de Dallas ou celui de Singapour, ou le patron de la division instruments : Empathie, sympathie, humour, soutenir le charisme, savoir parfois être incisif sans jamais être blessant, rendre intelligible et fun les sujets les plus complexes… ne jamais envisager de maillons faibles pendant les dizaines d’interviews qui se succèdent !

Bien sûr je suis maintenant tout à fait à l’aise avec les rouages et la culture enviables de cette très belle entreprise mais les interlocuteurs, grands voyageurs très bookés , changent souvent. La préparation en amont est donc très ciblée : ping-pong -tel -mail et briefs en direct avec chacun ou presque (A quand les briefs en Inde à Dallas ou Singapour !!!) plus l’inlassable matière intranet, internet ! La validation est très régulière avec les grandes prêtresses que sont Maryse et Françoise et cela s’étale sur quatre à cinq mois !

Les ateliers et modules de chaque jour et les animations ludiques se sont affinés en fonction des métiers présentés et de leur évolution, de l’énergie du groupe et de la bonne connaissance des attentes. Le travail avec les comédiens est maintenant plus précis : fiches sur les métiers, déjeuner brief de l’équipe, dossier étoffé en amont. La soirée « Breaking-ice » est un formidable tremplin et gage de qualité pour le théâtre-action du lendemain !

Pour toi, quels sont les principaux atouts des séminaires d’intégration pour une entreprise ?

Créer du lien, du liant, faire en sorte que le carnet de route et celui d’adresses soit plein d’infos et de promesses pour chacun. Donner de la joie dans la façon d’irriguer la culture de l’entreprise, renforcer l’identification et l’appartenance. Rendre cohérent l’ensemble des pièces du puzzle assemblées au cours de ses trois jours. Faire que l’identité, l’énergie et la cohésion du stage soit de solides compagnons de route pour chaque participant, voilà, ouf ! Quelques atouts essentiels pour un séminaire réussi !

Quel impact procurent nos outils d’animations (saynètes, jeux, animations, présentateur) pour dynamiser les stages ou séminaires d’intégration ?

C’est un vrai régal de voir comme chaque outil porte ses fruits ! Depuis des années, nos clientes Françoise et Maryse ont institué un questionnaire d’évaluation que beaucoup d’institut de sondages devraient s’approprier ! Chaque instant, intervenant et produit sont très précisément évalués (environ 15 pages de compte rendu !). C’est pas que ça fonctionne, soyons modestes : ça cartonne, on dépasse les 95% de satisfaits et très satisfaits !

Et pour finir, une anecdote ?

Au dernier séminaire, j’ai obtenu un meilleur score global que celui du PDG ! J’ai eu de manière légitime (m’a dit mon psy) la grosse tête pendant 5 minutes assortie d’une grande fierté pour TAC (ça dure plus… m’a dit mon psy!) Et enfin, j’ai été très inquiet en me disant que mes jours chez Essilor risquaient d’être comptés !

Une belle aventure que je suis fier de partager… et de poursuivre !