Handicap & Inclusion : pari gagnant-gagnant

“Si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m’enrichis”
– Antoine de Saint Exupéry –

Avec l’intégration, c’est à la personne en situation de handicap de s’adapter ou se réadapter à la société par l’intermédiaire de structures spécialisées qui visent à rétablir ou compenser ses fonctions  physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles défaillantes . La société dans son ensemble ne change pas. Si elle espère s’intégrer, la personne doit se normaliser, faire l’effort de s’ajuster au système existant.

L’inclusion cherche prioritairement à transformer la société. Elle vise à lever les obstacles à l’accessibilité pour tous aux structures ordinaires d’enseignement, de santé, d’emploi, de services sociaux, de loisirs, etc.

L’inclusion réinterroge la qualité de vie des personnes en situation de handicap. Elle réaffirme leur droit à la participation sociale pour « empêcher qu’elles ne soient isolées ou victimes de ségrégation » (article 19 de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées).

L’inclusion est donc un effort démocratique pour que tous les citoyens, en situation de handicap ou non, puissent participer pleinement à la société, selon un principe d’égalité de droit.