En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

Thalès : coaching d’une RRH avant une intervention en public

Comment bien se préparer à prendre la parole en public ? Grâce aux formations théâtrales et au coaching personnalisé !

Céline Devesa, responsable des Ressources Humaines chez Thalès, témoigne de la préparation de son intervention pour le « All staff Meeting » annuel.

Madame Devesa, comment aviez–vous connu le Théâtre à la Carte ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire appel à nous ?

Je vous ai connu par l’intermédiaire de ma responsable de formation. Théâtre à la Carte était déjà intervenu chez nous et les retours étaient très positifs. Nous avons donc naturellement pensé à vous lorsque nous avons décidé d’offrir la possibilité à nos collaborateurs d’être coachés pour préparer leurs présentations.

Quelles étaient les difficultés que vous rencontriez ?

Personnellement, j’entrais dans l’inconnu, je n’avais jamais eu l’occasion de parler devant 800 personnes. J’avais un sentiment général d’appréhension : la salle, les lumières, les micros… Je voulais des conseils sur la posture, les gestes… En plus de ça, mon sujet n’était pas simple : comment faire pour que les gens se sentent concernés ?

Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Ça a été une expérience très enrichissante. On a travaillé à la fois sur le texte pour le rendre plus vivant, sur les phrases d’accroches, mais aussi sur la posture, le regard, la respiration…

Comme je devais donner la parole à des témoins, on a aussi travaillé ce passage de relais pour que ce soit fluide, pour ne pas se sentir « planté » quand c’est l’autre qui parle…
Nous avons fait l’exercice ensemble deux années de suite, comment avez-vous senti l’évolution ?

La première année, je voulais connaître mon texte par cœur, l’idée même de dire un mot à la place d’un autre me paniquait. La deuxième année, ’avoir déjà fait me mettait plus en confiance : j’avais juste le fil conducteur. Je savais que si je ne disais pas toujours le même mot ce n’était pas grave… du coup, c’était beaucoup plus naturel.

Qu’est-ce que cette expérience vous a apporté ?

Ça a été super enrichissant, j’ai acquis des trucs et astuces que j’utilise au quotidien : le silence, la gestuelle, le ton… Cela m’a fait gagner en confiance et pas seulement devant les grandes assemblées. Par exemple, je vais bientôt animer des groupes de travail, là aussi je me sens plus à l’aise.

Le réflexe de faire appel à un coaching personnalisé pour préparer et améliorer sa prise parole est encore peu répandu en France, qu’en pensez-vous ?

Peut-être que les gens ne savent pas que ça existe ou ils n’y pensent pas en se disant que c’est réservé aux patrons… Pourtant, on a tous des choses à travailler ; même ceux qui ont l’habitude ne se rendent pas compte qu’ils ont des tics ou qu’ils gigotent… Peut-être aussi que certains n’en ont pas l’opportunité ; alors c’est bien de s’entraîner, même avec un collègue. C’est important d’avoir un miroir. Quant à ceux qui ont la possibilité d’être coachés, il ne faut pas hésiter, ce n’est que du positif !