En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

SIG forme ses salariés à la mixité avec le théâtre !

Formation comportementale adaptée, mises en situation au programme. Interview !

Aude Ribis, responsable conduite du changement à la Direction des Ressources Humaines aux Services Industriels de Genève, a mis en place avec Monique Callegari, responsable formation, une journée de sensibilisation et formation à destination de l’ensemble du personnel sur le thème de la mixité et de la prévention des discriminations.

Objectifs : Mieux appréhender la discrimination liée à l’égalité homme/femme dans l’entreprise pour améliorer ses pratiques et comportements.

Intervention de Théâtre à la Carte : formation de 330 collaborateurs par sessions d’1 journée.


Madame Ribis, comment a pris naissance ce projet de formation ?

SIG est un distributeur de services de proximité qui fournit l’eau, le gaz, l’électricité et l’énergie thermique, valorise les déchets, traite les eaux usées et met à disposition un réseau de fibres optiques pour le Canton de Genève. De par la nature de nos métiers, SIG est une entreprise où la distribution et la perception des rôles « professionnels » est fortement sexuée. Or la réalité évolue, les mœurs changent et de nouveaux défis prennent forme pour l’entreprise que ce soit par rapport à la relève, l’attractivité de notre entreprise ou la motivation des collaborateurs. Ils nécessitent qu’on travaille sérieusement à la question de la mixité qui pour nous consiste à soutenir les aspirations professionnelles des femmes et des hommes quelque soit leur âge, leur origine et leur capacité physique, et ce sans leur demander de sacrifier leurs autres priorités et engagements ou compromettre leur style de travail.

C’est dans ce contexte qu’a pris naissance le projet de formation de l’ensemble de nos collaborateurs.

Quels étaient les objectifs de cette formation à la mixité ?

Notre objectif était d’une part de sensibiliser nos salariés aux enjeux liés à la mixité. Il s’agissait de leur faire comprendre que cette question n’était pas juste un effet de mode mais que les enjeux (économiques, sociaux) étaient bien réels. Nous souhaitions aussi les renseigner sur le contexte légal dans lequel nous nous trouvons et sur notre politique RH en matière d’équilibre vie professionnelle vie de famille. Enfin, et c’est bien le cœur de la formation, nous souhaitions sensibiliser nos collaborateurs aux stéréotypes, aux préjugés qu’on véhicule sans même sans rendre compte, aux comportements inadéquats que l’on peut avoir à l’égard des hommes et des femmes.

A terme, l’enjeu derrière ces différents points est bien de mieux répondre aux besoins de nos collaborateurs mais aussi de faire évoluer les pratiques d’encadrement / managériales, notamment dans le sens de plus de souplesse et de moins de stéréotypes, en lien avec l’évolution des mœurs et les besoins des femmes ET des hommes.

Pourquoi avoir choisi de faire intervenir Théâtre à la Carte pour sensibiliser et former l’ensemble de vos salariés, sur ce thème ?

Compte tenu de la nature même de la formation demandée, du type de sujet traité, il était pour nous essentiel de sortir des sentiers battus, des formations classiques avec support PPT. Nous voulions une formule dynamique, différente, qui implique les personnes, qui les fasse réfléchir tout en s’amusant parce que le but n’était pas de stigmatiser les individus !

Le choix de Théâtre à la Carte s’est imposé tout naturellement compte tenu de ces critères. Il satisfaisait à toutes nos exigences et permettait pour moi de faire la différence.

Quelles réactions avez-vous mesuré après notre intervention, à chaud puis avec du recul ?

Les réactions, à l’issue de la formation, ont été nombreuses et variées et d’une manière générale on peut dire qu’elles ont été très positives. Plus concrètement, les participants ont manifesté de l’étonnement, de la surprise : ils ont eu le sentiment d’avoir appris quelque chose sur un sujet qui, à priori, n’était pas évident à traiter. Ils ont pris conscience de comportements dont ils n’avaient pas nécessairement conscience à priori et ont réalisé les conséquences d’attitudes que nous pouvions avoir les uns les autres. Certains ont parlé d’ouverture d’esprit, de sensibilisation aux différences, ce qui permet, on l’espère tous, de progresser sur la voie de la tolérance et du respect. Parmi les retours on note même des personnes qui regrettent le caractère facultatif de cette formation et qui auraient souhaité qu’elle soit obligatoire. Pour terminer, je peux dire que la formation a permis de créer le dialogue autour de la mixité et de l’équilibre vie professionnelle vie privée. On en parle davantage dans l’entreprise et dans notre intranet en particulier. Pour les Ressources humaines, c’est une grande satisfaction.

Quels impacts procure, selon vous, le théâtre en formation comportementale ? Quels sont, selon vous, les atouts de ce type de pédagogie innovante ?

Ce type de formation comporte d’après moi de nombreux avantages. Tel que mentionné précédemment, elle permet de sensibiliser, d’informer, de former, tout en jouant. Que demander de mieux ? Cette formation « joue » sur plusieurs niveaux : les connaissances dures et les comportements. Elle est très nuancée, extrêmement interactive et va rapidement au cœur du sujet. De par les différents niveaux sur lesquels elle joue, la formation permet d’intégrer tous les collaborateurs, les plus timides comme les plus « extravertis ». En somme, elle est excellente.

Quelles appréciations pouvez-vous faire quant au rôle des comédiens formateurs lors des exercices de mises en situation ? Quelle est leur valeur ajoutée ?

Les comédiens formateurs ont été très appréciés par les participants qui ont tous souligné la qualité de leurs interventions. Les deux comédiens (une femme et un homme) étaient très complémentaires dans leurs interventions. En outre, ils maîtrisaient aussi bien le fond (les thèmes à aborder au cours de la formation) que la forme (gestion de la formation, alternance des scènes à jouer et de présentations/explications de concepts). Franchement, je ne peux que souligner leur niveau d’expertise à tout point de vue. D’entrée de jeu ils ont mis les participants très à l’aise et ont joué un rôle de facilitateur. Avec le type de thématique traitée, cela peut générer des tensions entre participants, il y a beaucoup de perceptions différentes qui ressortent et ce n’est pas nécessairement facile de créer une cohésion à partir de perceptions éventuellement très différentes les unes des autres. Ils ont relevé le défi haut la main.

Comment avez-vous vécu les étapes de cadrage de votre demande et analyse de vos besoins par Sophie Lallemand, chargée de projets, puis l’élaboration et l’ingénierie pédagogique de notre concepteur de formation Vincent Priou-Delamarre ?

Les différentes étapes d’élaboration de cette formation se sont extrêmement bien déroulées et une fois de plus, je ne peux que souligner le professionnalisme des différents intervenants. Les rôles et responsabilités étaient très clairs, mes interlocuteurs du Théâtre à la Carte étaient très réactifs et très à l’écoute et j’ai pu disposer avant la formation des contenus qui allaient être communiqués aux participants. Je ne peux que les recommander pour toute action similaire à celle initiée par SIG.

Pour conclure cette interview, comment envisagez la suite de ce projet ?

Bien évidemment, je souhaiterais pouvoir déployer cette formation et la donner à toute l’entreprise. Ce serait le premier point. Le partenariat avec Théâtre à la Carte m’a toujours donné entière satisfaction et j’espère que nous vivrons ensemble d’autres projets !