En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

Séminaire de cohésion d’équipe chez Swiss Life

Comment la réalisation d'un court-métrage permet de fédérer et souder un groupe ?

Dans le cadre d’un séminaire interne de l’équipe « Contrôle de gestion – PMO», Virginie Tordjman, partenaire RH, recherchait une animation pour renforcer la cohésion d’équipe. Avec l’aide de notre chargée de projet, Julie Aragou, elle a opté pour un atelier court-métrage, sur une demi-journée. Interview !

Madame Tordjman, quelles thématiques souhaitiez-vous aborder à travers cet atelier ?

Cette séquence de 2-3h s’intégrait dans un séminaire de deux jours, dont l’objectif était la cohésion d’équipe.

Nous souhaitions travailler sur la collaboration entre équipes et au sein-même de chaque entité.

Nos collaborateurs ont une charge de travail importante et sont soumis à des délais stricts à respecter. Ils sont en interaction avec d’autres équipes, au sein de la direction et plus généralement de l’entreprise et du Groupe.

Comprendre les besoins et les contraintes de chacun est donc primordial mais ce n’est pas si simple lorsque les contraintes quotidiennes s’imposent.

L’objectif était double : aborder un sujet de fond en s’amusant. C’est l’approche décalée, créative et ludique du court-métrage qui a suscité notre intérêt. Celle-ci allait permettre aux collaborateurs d’apprendre à connaître leurs collègues sous un angle différent, de considérer leurs contraintes réciproques et leur mode de relation, sujets qui, d’ordinaire, peuvent générer des tensions et des incompréhensions. A la différence d’un atelier de réflexion classique, le court-métrage apporte une touche humoristique.

Qu’attendiez-vous par rapport à ce choix d’animation ?

Nous souhaitions que cet atelier court-métrage permette aussi de valoriser la créativité et l’expression personnelle. Nous avions à cœur que chacun trouve sa place en comptant sur l’émulation pour tenter de dépasser quelques timidités individuelles.

En quoi la formule a-t-elle répondu à vos objectifs ?

Alors que l’annonce de l’atelier a clairement suscité quelques appréhensions, le brainstorming et la construction du scénario ont permis de faciliter l’échange, ce qui a participé à l’objectif global du séminaire. Au-delà des objectifs initialement poursuivis, nous avons découvert des talents insoupçonnés, notre satisfaction est donc renforcée.

Quels sont, selon vous, les bénéfices de cette formule ?

Travailler sur le court-métrage, du brainstorming à la réalisation, permet de décomplexer la parole et ainsi de toucher du doigt des vraies thématiques qu’il faut travailler de retour dans l’entreprise. Au-delà du fond, c’est un vrai moment de détente et de cohésion d’équipe.