En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

Sécurité au travail et addictions : EDF AMT Nord Ouest agit grâce au théâtre !

Prévenir les addictions pour prévenir la santé et sécurité professionnelle, grâce au théâtre !

Interview de Khadidja Belaïd, contrôleur technique qualité sécurité, suite à notre intervention.

Madame Bélaïd, pourquoi avoir mis en place une journée dédiée à la sécurité ?

Cette journée sécurité s’inscrit dans une démarche continue de l’AMT Nord Ouest. La majorité du personnel étant en déplacement toute l’année, il est apparu opportun de consacrer, une fois par an, une journée spécifique qui permettrait à la fois de réunir et d’échanger autour de thématiques sécurité.

Pourquoi avoir eu envie d’utiliser le théâtre et l’interactivité avec le public comme outils ?

La démarche est novatrice et la mise en scène physique nous a semblé intéressante.

Les messages sécurité à véhiculer sont principalement destinés à une population de terrain, à des mécaniciens, à des chaudronniers… en somme, à des personnes manuelles marquées par la pratique et les pratiques de chantier. Ce public s’est souvent plaint de journées sécurité trop théoriques, constituées pour une part trop conséquente de diaporamas et de présentations statiques.

La Mission Qualité Sécurité de l’agence s’est alors penchée sur d’autres supports de communication et, côté santé-sécurité et comportements humains, il nous a semblé que le théâtre en entreprise pouvait offrir un levier de manœuvre appréciable.

Quels objectifs souhaitiez-vous atteindre en nous faisant intervenir ?

Nous souhaitions amener le public visé à réfléchir sur certains thèmes sensibles comme les addictions, et à visualiser certaines situations de travail déviantes, vis-à-vis des principes généraux de la prévention des risques. Tout cela étant possible dans la mesure où le théâtre offre suffisamment de recul au spectateur pour prendre conscience de choses qui concernent les acteurs qu’ils sont dans la vraie vie.

L’animation de la journée sécurité a été assurée par deux comédiens de Théâtre à la Carte. Comment s’est déroulée la préparation de l’animation ? Qu’ont apporté les animateurs à cette journée ?

La préparation s’est faite en différentes étapes. En amont de la journée sécurité, nous avons pu échanger par mails avec Mme Sophie Lallemand (chargée de projets) puis avec les comédiens animateurs. La date de notre journée sécurité approchant, nous avons réglé les derniers points de vive voix (par audioconférence). Le jour J, les détails logistiques ont été vus sur place au plus près de la répétition.

Les animateurs ont apporté leur regard candide sur notre organisation. Leur regard externe et leur neutralité ont permis de traiter le sujet en toute objectivité. L’apport s’est aussi manifesté par le côté humain (l’homme réagit et n’est pas une machine) : chacun peut, à son niveau, changer les choses et être acteur sur son propre chantier.

Quels retours marquants vous ont donné les participants suite à notre collaboration ?

A l’issue de notre journée de sécurité, nous collectons les avis par le biais d’une enquête de satisfaction. Pour le stand théâtre, le résultat est sans appel : 76,5 % de très satisfaits sur 51 retours exploités.

En séance, les éclats de rire et les applaudissements ont parlé pour le public. Notre public, a priori un peu difficile, a été séduit, ce qui n’était pas gagné d’avance.

Ce succès tient certainement au fait que Mr Bachot et Mr Rousseau, les comédiens, maîtrisaient notre environnement de travail et nos conditions réelles de chantier.

Conseilleriez-vous aux autres pôles EDF d’utiliser les mêmes techniques de sensibilisation sur le thème de la sécurité ? Si oui, pourquoi ?

L’expérience est à tenter car c’est une bouffée de fraîcheur dans notre quotidien professionnel où la sécurité est parfois vécue comme une contrainte imposée par la direction. Être confronté à des images de chantier qui miment la vraie vie permet de prendre du recul sur ses propres gestes. Ce qui est difficilement entendable en mots peut être intériorisé par les images. Pour ma part, cela contribue à varier le mode de diffusion des messages sécurité : ce n’est pas un texte à lire, ce n’est pas une règle à apprendre… c’est un moment à vivre.

Quelle sera votre prochaine étape en matière de sensibilisation et/ou de formation ?

Notre cœur de métier nous impose de sensibiliser et de former nos intervenants au fil de l’eau et en fonction des actualités : arrivée de nouvelles consignes de sécurité, évolutions réglementaires concernant les travaux sur matériel amianté…

La vie de chantier n’est pas une longue pièce de théâtre tranquille !