En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

Risque alcool : sensibilisation du personnel du Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA)

Journée de sensibilisation au problème de consommation abusive d'alcool et de son déni

Le Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA) organisait une journée de sensibilisation de son personnel au problème de la consommation abusive d’alcool et souhaitait aborder le phénomène de déni de la situation.

Laure Camberlein, assistante du directeur du CEA, répond à quelques questions.

 

Madame Camberlein, quels souvenirs marquants gardez-vous de notre intervention ?

La surprise des salariés d’être pris à partie, de pouvoir intervenir à chaud… Un moment drôle et fort à la fois sur un sujet difficile à aborder en France : l’alcoolisme.

En quoi avons-nous contribué à l’atteinte de vos objectifs ? Quels étaient-ils ?

La mobilisation du personnel, qui a plus appris en quelques saynètes qu’en x heures de formation. Les objectifs : connaître la réglementation, appréhender les risques, connaître les réactions des salariés face à un collègue en difficulté afin d’éviter les conflits, saisir l ‘opportunité de dialogues , faire sa propre auto critique sur sa propre consommation d’alcool, avoir les bons réflexes au travail mais aussi à l’extérieur de l’entreprise. Bref, changer son comportement vis-à-vis de ce sujet tabou et modifier son regard sur l’autre.

Comment a réagi le public, d’un point de vue général ?

Grande réactivité, une fois la surprise passée. Et succès puisque les premiers spectateurs ont vivement conseillé à leurs collègues d’aller aux autres séances.

En ce qui concerne la dimension interactive, comment le public a t-il réagi, participé ?

Tout en s’amusant, les spectateurs sont amenés à réfléchir sur leur vécu. L’acteur est un tiers et il est toujours plus facile de l’apostropher qu’un représentant de la direction de l’entreprise. L’acteur fait passer le courant et la machine se met en route.

En termes d’impact, que pouvez-vous dire avec un temps de recul ?

Grande satisfaction car le thème a marqué les esprits grâce au jeu des très bons professionnels de Théâtre à la Carte. Nos salariés ont changé leurs comportements face à certaines situations. Ils osent parler des difficultés rencontrées et ont accepté la politique mise en place sur la consommation d’alcool au restaurant d’entreprise ou lors des « pots » pour fêter des évènements.

Si vous aviez à recommander Théâtre à la Carte, quels seraient vos arguments ?

Le jeu des acteurs est un outil ludique et pédagogique permettant de désacraliser certains sujets, de faire passer des messages délicats grâce à une illustration percutante. Les situations sont dédramatisées, les personnes sont amenées naturellement à se positionner, à avoir un regard neuf et surtout le personnel ose prendre la parole pour donner lui aussi son propre point de vue.

Les langues se délient car l’ambiance est conviviale, les acteurs sachant à la perfection s’adapter à leur auditoire. L’interactivité est fédératrice. Théâtre à la Carte fait un travail de qualité qu’on ne peut que recommander !