En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

Partage de connaissances : sensibilisation des agents internationaux de BNP Paribas

Saynète sur mesure et ateliers de créativité

Christine Colonna d’Istria, du service Communication Corporate Finance chez BNP Paribas, réunissait 280 agents du département pour un séminaire international en Italie.

Après avoir assisté à une première saynète sur mesure en déclencheur, les participants ont été répartis en plusieurs ateliers de créativité afin d’échanger sur leurs pratiques au quotidien et l’intérêt de travailler en équipe.

Interview de Christine Colonna d’Istria !

Madame Colonna d’Istria, quels souvenirs marquants gardez-vous de notre intervention ?

Un gros effet de surprise au début de la saynète et la réaction d’étonnement, mêlée à une légère inquiétude, puis l’adhésion, les rires et le soulagement !

En quoi avons-nous contribué à l’atteinte de vos objectifs ?

Par votre excellente compréhension de l’environnement du Corporate Finance, votre capacité d’immersion, et votre retranscription humoristique des sujets sensibles.

Par ailleurs, les ateliers de créativité ont répondu à notre attente pour aider les participants à mieux se connaître. Et ce n’est pas une mission aisée dans une équipe de 280 personnes !

Comment a réagi le public, d’un point de vue général ? En ce qui concerne la dimension interactive des ateliers ?

La réaction du public en plénière a été très bonne. Cela a certainement encouragé nos équipes à réfléchir, sans complexe, lors des ateliers qui, par la suite, ont demandé aux participants des modes de restitution différents.

Certaines de ces restitutions nous ont épaté, notamment celles qui avaient la forme d’une saynète théâtrale !

Si vous aviez à recommander Théâtre à la Carte, quels seraient vos arguments ?

Votre excellente écoute, la qualité de vos intervenants, votre professionnalisme.

Si c’était à refaire, que feriez-vous différemment ?

Si nous n’étions pas si nombreux, je pense que j’aurai modifié les ateliers en fixant une restitution sous forme de saynètes pour tous les groupes !