En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

Objectif : esprit d’équipe chez Informatique Banque Populaire

Comment sensibiliser des managers à l'importance du mieux travailler ensemble ?

Création d’une saynète sur mesure, voting system, animation d’une table ronde, murder party… La convention des managers ayant pour thème « le mieux travailler ensemble » a été un événement riche en émotion et en réflexion !

Annick Bellaigue, responsable de la communication et Corine Favre, pilote du projet d’entreprise, d’Informatique Banque Populaire nous racontent leur expérience.

Une équipe soudée est « moteur » dans la dynamique d’une entreprise. Était-ce un point sur lequel vous vouliez sensibiliser vos collaborateurs ?

Annick Bellaigue : Il était essentiel de s’interroger sur la cohésion de notre équipe puisque nous travaillons sur plusieurs sites répartis en France. La formation organisée par Théâtre à la Carte a permis de réunir 150 managers pour lesquels l’objectif était de créer une communauté. Notre entreprise a une dizaine d’année et nous n’avions pas encore travaillé sur cette question de la cohésion et encore moins sur la création d’une communauté des managers. L’enjeu de la cohésion, au-delà d’un simple rassemblement de personnes, permet de poser de nouvelles bases, s’interroger sur nos méthodes et travailler ensemble autrement. Pour marquer les esprits et rompre avec le processus habituel de réunion, nous voulions trouver une pratique innovante qui fasse appel à l’émotion, d’où l’idée du théâtre et du jeu d’entreprise. De fait, les échanges ont été plus riches et l’intervention de TAC a été vécue comme un commencement, le démarrage de cette communauté managériale.

Corine Favre : Avec notre projet d’entreprise, comme le dit Annick, nous avons mis le management au cœur de l’entreprise et créé une communauté des managers. Celle-ci étant née cette année, nous avons voulu d’emblée lors de la première convention sensibiliser nos collaborateurs à une vraie cohésion, un solide collectif de managers au sein d’Informatique Banque Populaire.

Comment l’outil théâtre a t-il été perçu par les participants ?

Corine Favre : L’outil a été très bien accepté, notamment les saynètes du début puisqu’elles ont retranscrit les problématiques managériales que nous rencontrons aujourd’hui. Dans un cadre très ludique, les managers ont été positivement sensibilisés sur les comportements à adopter dans le cadre de l’entreprise.

Annick Bellaigue : Certains ont été surpris, d’autres moins, car ils avaient déjà essayé cet outil par le passé, mais pas sur des sujets managériaux. Tous se sont aperçus que le théâtre libérait la parole puisqu’ils retrouvent à travers les saynètes des situations d’entreprise qui leur correspondent. Il était donc facile pour eux de participer. C’est ce qui est le plus important au fond : chacun a pu s’exprimer spontanément.

Durant cette journée, une « detective party » a été organisée… Pourquoi avoir choisi ce jeu ?

Annick Bellaigue : L’avantage de ce jeu est de montrer combien il est essentiel que chacun participe. Dans une équipe, toutes les compétences sont les bienvenues. Il nous fallait amener, par ce jeu, une prise de conscience sur le fait que la réponse à un problème dans l’entreprise existe toujours chez un collaborateur, mais il faut la trouver ! C’est une approche ludique, un peu décalée, qui permet de décoincer des situations entre nous. L’équipe de TAC était d’ailleurs très dynamique et a insufflé de la force à nos groupes. qui auraient vite décroché dans une animation classique. Il est important parfois de bousculer un peu les gens pour les faire réagir et les étonner !

Corine Favre : La detective party est très intéressante puisque des groupes se créent pour résoudre ensemble une énigme. Le fait de s’allier pour gagner renforce indubitablement l’esprit d’équipe !

Enfin, l’action de Théâtre à la Carte vous a-t-elle permis de mieux travailler ensuite par la suite ?

Annick Bellaigue : Cette journée a permis de créer une vraie prise de conscience et une attente. Le contrat était rempli pour nous qui voulions ouvrir de nouvelles perspectives entre des collaborateurs qui parfois ne se connaissaient pas du tout et qui, par leur métier (ingénieurs, techniciens…), sont plutôt cartésiens ! Il n’était donc pas évident de les intéresser à cette approche ludique et de les faire participer…

Corine Favre : Les comédiens ont apporté une dynamique à l’ensemble des participants durant cette journée. Mais en ce qui concerne le « mieux travailler ensemble », ce n’est que sur la durée, au quotidien, que cela se fera. L’essentiel pour nous en faisant appel à Théâtre à la Carte était d’initier le sujet. Mission accomplie !