En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

Dalkia stimule ses managers à haut potentiel avec le théâtre !

Comment bien conduire un entretien professionnel ?

Depuis mars 2006, Théâtre à la Carte intervient pour DALKIA, Groupe VEOLIA, sur une journée dédiée à l’entretien professionnel dans un programme de formation auprès des managers à haut potentiel dans toute l’Europe. Madame OVAERT, responsable du Développement des Compétences, nous donne plus de détails sur l’intérêt de cette formation dans son cursus, en répondant à quelques questions.

Madame OVAERT, en quoi consiste le cursus dans lequel nous intervenons deux fois par an depuis 4 ans ? A quel public s’adresse-t-il ?

Le programme SHERPA (Sharing Energy Potential) est un programme de formation monté en interne pour professionnaliser nos managers locaux d’Europe Centrale dans un premier temps, puis du reste du monde ensuite. Il s’adresse aux responsables opérationnels, N-2 des directeurs de pays, qu’ils soient responsables commerciaux, financiers, RH, communication ou techniques par exemple.

Pouvez-vous nous expliquer l’objectif de ce programme ?

En 2006, nous connaissions une forte croissance en Europe Centrale, avec des personnes au management formées sur le plan technique mais n’ayant pas la connaissance de la culture et du business model Dalkia. L’un des objectifs de notre programme est donc de rendre nos managers opérationnels capables de déployer le business model Dalkia dans leur pays.

Cette partie du programme était animée en interne sous forme de retours d’expérience, d’échanges de bonnes pratiques en sessions magistrales et d’études de cas en petites équipes. Parallèlement, nous souhaitions professionnaliser cette population sur ses compétences managériales et avons fait appel à des prestataires externes. Les thématiques de ces modules sont : la communication, la connaissance de soi dans la relation aux autres, la négociation et l’entretien professionnel, pour lequel nous avons fait appel à Théâtre à la Carte. En effet, nous cherchions à prendre le contre-pied des sessions magistrales en proposant des modules aux pédagogies dynamiques et innovantes.

Dans ce contexte, quelles qualités pédagogiques apporte la journée animée par Théâtre à la Carte ? Comment la barrière de la langue est-elle levée ?

Les ateliers « compétences managériales » se doivent, comme je le disais, d’être très dynamiques et participatifs.

Dès le début, Théâtre à la Carte a trouvé le ton juste et la dynamique pour mettre les stagiaires en action. Ces derniers sont amenés à se confronter à des professionnels ayant une répartie réaliste.

Les ateliers sont bilingues ; il est donc indispensable pour nos participants de maîtriser l’anglais ou le français. Les comédiens maîtrisent eux-mêmes très bien les deux langues pour interpréter des interlocuteurs crédibles, même si le langage non verbal est partagé par tous. C’est une force de l’outil théâtre.

Comment la pédagogie innovante de Théâtre à la Carte est-elle perçue par les stagiaires ?

Leurs retours sont très positifs ! Ils demandent à s’entraîner encore plus grâce au troisième comédien qui permet un travail par groupes de 8 stagiaires. De plus, les mises en situation écrites par André-Jean Grenier, le concepteur, leur parlent de leur quotidien professionnel et les comédiens, dans leur animation, interprètent des interlocuteurs qui ne se laissent pas faire, mais amènent les stagiaires à puiser au fond de leurs ressources pour gérer la situation.

Avec votre recul sur les différentes sessions, comment qualifieriez-vous l’impact de la session consacrée à l’entretien professionnel ?

Dans l’articulation des modules, nous commençons toujours par la communication et la connaissance de soi, puis, nous clôturons par l’entretien annuel, parce que l’animation de cette formation par le théâtre fait partie des plus dynamiques et que Théâtre à la Carte est très apprécié et attendu par les stagiaires.

Pour terminer, comment résumez-vous la valeur ajoutée du théâtre en formation ?

Le premier mot qui me vient à l’esprit est le dynamisme. C’est le décalage par rapport à une pédagogie classique, sachant que le « fun » n’exclut pas le professionnalisme, mais c’est une formation plus sympathique que celles qui sont proposées d’habitude. Le théâtre désinhibe, il permet d’apprendre et de mieux retenir.